. ALG : Les lumières s’éteignent-elles sur la boule de cristal ? | Foot Afrique
Éco/MédiaLes infosMEDIAS

ALG : Les lumières s’éteignent-elles sur la boule de cristal ?

AB. LAHOUARI

Est-ce parce que les lumières s‘éteignent petit à petit sur la boule de cristal que Madame Soleil s’égare de plus en plus? Ellerépéte,enabsencedetouteidéenouvelle,des effets de mensonges illusoires, comme l’ouverture d’un Bureau de liaison de la FIFA à Alger. Une promesse, pour- tant de Gianni Infantino à Kheïredine Zetchi alors président de la FAF, en mars 2021 que seul le départ de l’Algérien n’a pas permis sa réalisation.

Madame Soleil qui a tenté de faire avaler à l’opinion sportive, une grosse couleuvre en qualifiant le séjour du Président de la CAF, Patrice Motsepe à Alger comme un non-événement, poursuit son intox. Elle a déclaré que le milliardaire sud-africain « ne fera rien pour la FAF » et a même ajouté « cela lui coûtera son trône à la CAF.» Comment ? Madame Soleil qui gère un des cercles médiatiques des ennemis de la réussite du football algérien tente de faire croire que c’est le Maroc qui est le maître du jeu.

Or, le rapport des forces au sein de l’institution du Caire change doucement mais surement, tout simplement parce que notre football a retrouvé son rang, perdu à cause d’une ambition démesurée d’une personne dont Madame Soleil a été sous son emprise. Le mandat de Kheïreddine Zetchi, le titre de champion d’Afrique et notre diplomatie ont redonné de l’espoir à tout un continent. Et Motsepe qui ne doit rien Maroc l’a bien compris.
AB. LAHOUARI

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité