. CM : Eto’o a-t-il quelque chose à se reprocher ? | Foot Afrique
Les infosMondial/CAN

CM : Eto’o a-t-il quelque chose à se reprocher ?

DJAMAL OUAGLAL

Le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto’o, a réagi après la déclaration de Belmadi sur FAF-TV. PAR DJAMEL OUAGLAL 

L’ancien attaquant des Lions Indomptables s’en est pris au sélectionneur national ayant déclaré que «l’équipe qui s’est qualifiée à la Coupe du monde n’est pas la meilleure», en référence au Cameroun qui avait éliminé l’Algérie, dans des conditions assez particulières, notamment la piètre prestation de l’arbitre gambien, Bakary Gassama. Il faut dire que les propos de Belmadi étaient plutôt plus critiques envers l’arbitrage africain le qualifiant « d’arbitrage préhistorique ». Il a souligné que l’arbitre gambien Bakary Gassama avait « injustement brisé » l’équipe nationale algérienne sur ses terres et devant ses supporters, affirmant que l’équipe d’Algérie faisaient l’objet d’une conspiration menée par « deux ou trois personnes ». C’est cette phrase, qui a probablement fait réagir le responsable de la Fédération camerounaise de football. Eto’o ne s’est pas privé de répondre aux déclarations de Belmadi en publiant un long communiqué sur le site officiel de la Fécafoot. «La Fédération camerounaise de football exprime sa profonde inquiétude après les déclarations de Belmadi», ajoutant : « Cette affaire éveillerait des soupçons » sur l’intégrité des responsables de la Fédération camerounaise.

Belmadi n’a parlé ni d’Eto’o,ni de laFécafoot ni du Cameroun
IIl faut savoir que, pourtant, Belmadi n’a parlé d’Eto’o, de la Fécafoot ou, tout cours, du Cameroun. Le sélectionneur national avait tout simplement tiré sur l’arbitre gambien, Gassama, qu’il accuse d’être injuste et que ses décisions ont énormément porté préjudice à l’équipe d’Algérie. En revanche, Eto’o, qui semble se reprocher quelque chose, a ajouté dans son long communiqué que Belmadi a indiqué implicitement que « l’issue du match a été arrangée aux dépens de l’Algérie par l’arbitre et avec le complot de deux ou trois personnes». A aucun moment, Belmadi n’a parlé d’Eto’o, mais ce dernier n’a pas hésité à menacer de recourir à la Fédération internationale de football (FIFA) en portant plainte contre le coach des Verts. « Le Cameroun se réserve le droit de soulever le dossier dans les prochains jours devant la commission d’éthique de la FIFA ».

Le feuilleton va se poursuivre
Eto’o a également indiqué que sa Fédération s’oppose à « ces allégations diffamatoires, répétées à maintes reprises depuis le match par des responsables du football algérien», et a ajouté : «Nous annonçons notre regret que la poursuite de cette polémique risque de provoquer des incidents similaires à l’agression verbale dont il a été victime » des responsables camerounais le 1er avril à Doha en marge du tirage au sort de la Coupe du monde Qatar 2022, faisant référence à l’attaque d›un supporter algérien contre Eto›’o l›accusant d’avoir « acheté » l’arbitre Gassama. On s’attend à ce que cette question provoque plus de controverses au cours des prochains jours, surtout si Belmadi réagit à la déclaration d’Eto’o. Une chose est sûre, le feuilleton risque d’être long.

DJAMAEL OUAGLAL

 

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité