. ALG : Le MJS accorde une autorisation spéciale au duo Benhamza – Oukali | Foot Afrique
AlgérieFootball algérienLes infos

ALG : Le MJS accorde une autorisation spéciale au duo Benhamza – Oukali

NAZIM BESSOL

Les décisions prises dans la clandestiné ont fini par être dévoilé et le MJS annonce que deux membres du Bureau Fédéral ont bénéficié d’une autorisation spéciale pour assurer la « continuité. .

Le président démissionnaire de la Ligue régionale de Saïda, Yacine Benhamza et son collègue au Bureau Fédéral, Rachid Oukali président de la Ligue de wilaya d’Alger, tous deux concernés par le décret interdisant le cumul de fonction ont choisi de démissionner et de retourner à leur ligue d’origine, malgré leur démission l’année dernière. Les deux concernés ont chacun de son côté, saisi  leur Direction des sports, la Ligue qu’ils présidaient et la FAF. Dans sa lettre datée du 12 mais 2021 et dont Botola détient une copie, Rachid Oukali a écrit : « … Je soussigné, Monsieur Oukali Rachid, président de la Ligue de Football de la Wilaya d’Alger et Membre élu du Bureau Fédéral de la Fédération Algérienne de Football pour le Mandat Olympique 2020-2024 me conforme aux nouvelles dispositions et en application des statuts des ligues de wilaya de football, le premier vice-président sera chargé d’assurer l’intérim durant une période ne dépassant pas les soixante (60) jours, jusqu’à convo- cation des membres de l’assemblée générale pour élire un nouveau président ainsi que les deux nouveaux représentants des clubs. »

Une démission dans la clandestiné

Même s’il évite soigneusement d’employer le terme démission, Rachid Oukali « invite le secrétaire général ainsi que le directeur de l’administration et des finances à préparer les bilans en vue de les exposer devant les membres de l’assemblée générale pour approbation et demander le quitus et quitter la ligue dans les meilleures conditions conformément aux statuts », précisait le signataire de la lettre. De son côté, Yacine Benahmza, dans sa lettre du 15 mai 2022, soit trois jours après celle de son collègue, le vétérinaire de Saïda, avait saisi le secrétaire général de la Ligue régionale qu’il présidait pour « préparer l’assemblée générale élective dans les 60 jours qui suivent la date de ma démission ». Malgré cette démission, il a présidé l’assemblée générale ordi- naire de cette instance et an- noncé qu’il comptait rester même sans Bureau, puisque la majorité des membres avaient démissionné comme il l’avait d’ailleurs indiqué dans sa lettre de démission en rappelant que «5 membres du Bureau de ligue ont démissionné. Il s’agit de 2 représentants des ligues de la wilaya de Saïda et de 3 représentants des clubs de la LRF Saida».

Ingérence ?

Une situation des plus burlesque, mais qui n’émane pas de nulle part. Présent au complexe Mohamed Boudiaf du 5 juillet à Alger dans le cadre de la journée d’évaluation sur les préparatifs des élites nationales pour les Jeux méditerranéen Oran- 2022, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrezak Sebgag, a affirmé que cette situation ne constituait nullement une transgression. Interrogé par Botola, le premier responsable du sport a expliqué au sujet du dossier du cumul que « les quatre membres concernés de la Fédération algérienne de football ont tous démissionné», et d’ajouter « Il n y a pas de transgression, nous avons autorisé cela pour la continuité », a-t-il répondu. Une déclaration qui frôle l’ingérence puisque la tutelle est tenue à un strict rôle de régulation et de neutralité. Elle est le garant de la bonne application des textes et ne peut décider en lieu et place des assemblées générales. A signaler que Rachid Oukali préside, ce jeudi, l’assemblée ordinaire de la Ligue de Wilaya d’Alger au CTN de Sidi Moussa.

– NAZIM BESSOL

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité