. ALG : Charaf-Eddine Amara pris à partie à Sidi Moussa | Foot Afrique
Éco/MédiaLes infosMEDIAS

ALG : Charaf-Eddine Amara pris à partie à Sidi Moussa

YANIS B

L’ex-gestionnaire de la Fédération algérienne de football, Charaf-Eddine Amara, en abandon de poste depuis le 12 mai dernier, a tenté, samedi soir, une incursion au Centre technique national de Sidi Moussa, après la victoire des Verts (2-0) face à l’Ouganda, comptant pour la 1ere journée des éliminatoires de la CAN 2023. Absent du stade du 5- Juillet, Charaf-Eddine Amara s’est invité au CTN, où il a été bloqué à l’entrée. Il a fallu attendre le feu vert du manager général, Djihad Zefzef et du sélectionneur, Djamel Belmadi, pour franchir les grilles au volant de sa voiture. Durant l’attente, l’ex gestionnaire a été pris à partie par les salariés sur place, qui lui ont reproché de les avoir laissés sans salaire et refuser de régulariser leur situation, depuis maintenant une dizaine de jours.
A l’un d’eux, qui lui a demandé « pourquoi vous ne signez pas les paies ? », le PDG du Groupe Holding Madar a rétorqué : « Je suis démissionnaire, je n’ai plus le droit », selon plusieurs sources concordantes. Un agent d’accueil, très remonté, lui a déclaré alors : « Vous n’avez donc rien à faire ici, et je ne peux vous laisser entrer ». Au final, ce n’est qu’après avoir demandé l’autorisation et reçu le feu vert du manager général de l’EN que l’employé en question a ouvert, les grilles. Charaf-Eddine Amara a tenté, par la suite, d’avoir une discussion avec Djamel Belmadi, qui lui a été refusée. Il a dû se contenter d’une ancienne photo avec les joueurs, postée dans la journée d’hier sur les réseaux sociaux et qui marque sa présence à Sidi Moussa.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité