. Alg : Pas de champion algérien dans le top-5 européen | Foot Afrique
Euro/AfriqueLes infos

Alg : Pas de champion algérien dans le top-5 européen

RACHID BELARBI

A l’inverse des saisons précédentes, aucun international algérien ne fêtera une victoire finale dans un des championnats du top-5 européen.

Le dernier espoir de « titre national » dans la vieille Europe, repose, désormais, sur Mohamed-Amine Amoura. Encore que l’Union Saint-Gilloise n’a plus son destin entre les mains à deux journées de la fin des play-offs en Belgique. Grâce surtout à Riyad Mahrez ainsi qu’à Ismaïl Bennacer, le public algérien avait pris l’habitude de voir son emblème national se mêler aux festivités de remise du trophée dans un championnat majeur, comme cela a été le cas à cinq reprises en Angleterre et en Italie.
Or, cette saison, il faudra un sacré concours de circonstance pour revoir le drapeau algérien au cœur d’un vestiaire en fête à l’issue d’une victoire finale, quand bien même ce ne sera « que » le championnat belge. A deux journées du baisser de rideau des play-offs, l’Union Saint-Gilloise d’Amoura reste à 3 points d’un duo de tête composé de Bruges et d’Anderlecht. La prochaine journée verra, d’ailleurs, les deux leaders se rencontrer dans un choc frontal au moment où l’USG ira défier le Cercle de Bruges.

Amoura, pour un autre titre «mineur» après Benzia

Lors du 10 e et dernier acte, l’ancien Sétifien et son team accueilleront le KRC Genk alors qu’Anderlecht ira à Antwerp et que le FC Bruges disputera un derby face au Cercle. C’est dire qu’avec trois unités de retard sur ses deux rivaux, l’USG n’a plus son destin entre les mains et devra bénéficier d’un sacré concours de circonstances pour espérer décrocher son premier titre de champion de Belgique depuis 1935 et réussir, ainsi, le doublé national après avoir déjà remporté la Coupe tout récemment à même de permettre à Amoura d’égaler son coéquipier Yassine Benzia, vainqueur d’un autre championnat « mineur », celui de l’Azerbaïdjan avec Qarabag. Et si en Angleterre, la barre était impossible à atteindre pour Wolverhampton et Rayan Aït Nouri, cantonnés à la 13e place, sans être menacé de relégation et sans pouvoir aspirer à disputer une compétition continentale la saison prochaine, leurs autres coéquipiers en sélection nationale se contenteront, au mieux, d’une qualification avec leurs clubs respectifs en Coupe d’Europe.

Peu de qualifiés en Champion’s League

Tout le monde ne disputera pas l’UEFA Ligue des Champions, devrions-nous préciser en préambule ! Notamment avec un maillot d’un club anglais sur les épaules puisque le football algérien ne compte aucun représentant parmi l’actuel top 4 de la Premier League (Manchester City, Arsenal, Liverpool et Aston Villa). Ils seront, en revanche, bien deux chez le vice-champion des Pays-Bas, le Feyenoord, puisque Ramiz Zerrouki partagera dorénavant le vestiaire avec son compatriote Anis Hadj Moussa, transféré depuis peu.
Qualifié d’office puisqu’assuré de terminer à la 2ème place qui donne directement accès à la C1, juste derrière le champion qu’est le PSV Eindhoven, le Feyenoord sera le club avec le plus de représentans algériens dans la plus prestigieuse compétition interclubs de la planète football. En Italie, seul Ismaïl Bennacer , au cas où il venait à prolonger l’aventure à Milan, portera la bannière verte-rouge et blanche autour du poignet en entendant le célèbre hymne de la compétition étoilée écrit par l’Anglais Tony Britten ! C’est toujours mieux qu’en Espagne où aucun international algérien ne figure dans les effectifs des quatre clubs qualifiés à l’UCL, à savoir le Real Madrid, le FC Barcelone, Girona et l’Atlético de Madrid.

Personne en Espagne, en Angleterre et au Portugal

Il faudra aller un peu plus vers le nord, plus précisément en France où une lutte féroce est engagée entre le LOSC de Nabil Bentaleb et l’OGC Nice de Hichem Boudaoui, avec comme troisième larron, le Stade Brestois. Ce n’est que dimanche soir qu’on saura, avec exactitude, qui représentera le foot DZ en Europe sous pavillon français, aux côtés du… Monégasque Maghnes Akliouche, courtisé par la FAF mais pas encore «enrôlé». Au Portugal, la représentativité algérienne étant nulle au Sporting Lisbonne, l’ancien club d’Islam Slimani, il faudra espérer que le Benfica passe l’épreuve des qualifications et… confirme son intérêt pour Bachir Belloumi pour avoir un international en CL sous une tunique lusitanienne. Fort heureusement, Ramy Bensebaïni et le Borussia Dortmund sont d’ores et déjà qualifiés pour la prochaine édition de 2024-2025 à la faveur de leur 5ème place en Bundesliga, en attendant de disputer la finale du 1er juin prochain face au Real de Madrid. A moins que l’ancien du Paradou ne quitte le club de la Ruhr, entre-temps, comme le laisse penser la tendance du moment.

RACHID BELARBI

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité