. CM : Khalid Al Mawlawi : «Le Qatar et le monde arabe méritaient d'accueillir cette compétition» | Foot Afrique
Les infosQatar-Monde

CM : Khalid Al Mawlawi : «Le Qatar et le monde arabe méritaient d’accueillir cette compétition»

De l'envoyé spécial NAZIM BESSOL à Doha

Le directeur général adjoint du marketing de communications et de l’expérience événementielle au Comité suprême pour la livraison et l’héritage (SC), Khalid Al Mawlawi, est revenu sur la question de l’affluence dans les stades de la Coupe du monde Qatar- 2022.

Dans une rencontre avec la presse, il s’est largement étalé sur cette première semaine de tournoi et expliqué certains points. Concernant l’affluence dans les stades, un point sur lequel beaucoup se sont interrogés particulièrement après la publication du nombre de supporters qui ont assisté à la rencontre Arabie Saoudite – Argentine au Stade Lusail. Les organisateurs avaient alors annoncé 89 000 spectateurs alors que le stade compte officiellement 80 000 places. « Ils y deux cas de figure. « Le premier concerne les matchs d’ouverture et de clôture pour lesquels existent ce qu’on appelle communément ‘les sièges morts’, ils sont réservés aux représentants des médias, de la sécurité à toute la logistique nécessaire… Pour les autres matchs, les calculs se font autrement », explique Khalid Al Mawlawi. « la capacité d’un stade ne se résume pas seulement aux nombres de supporters, mais elle concerne aussi tout le personnel présent et indispensable au bon déroule- ment des matchs. Un faible pourcentage de gens présents dans les stades et qui travaillent pour l’organisation. Souvent ils sont pris en compte pour déterminer l’affluence et le nombres de « sièges morts », détaille notre interlocuteur.

Le monde arabe a fait ses preuves

Concernant le début de la compétition et les nombreux retours positifs, Khalid Al Mawlawi estime qu’il s’agit d’une réussite qui dépasse le Qatar en tant que pays organisateur. « Ce n’est pas seulement le Qatar qui a réalisé ses objectifs, à travers cette organisation », indique le directeur adjoint. « C’est le monde entier, nous avons prouvé à travers cette organisation que le Qatar et le monde arabe méritaient d’ac- cueillir cette compétition. Nous avons aussi prouvé que le Qatar et le monde arabe sont capables d’accueillir des évènements in- ternationaux de dimension mon- diale ».

Tous les regards braqués sur Doha

Après une semaine de compétition pleine, les motifs de satis- factions sont nombreux pour le Qatar, cible d’une campagne haineuse. « A la veille du tour de cette Coupe du monde, nous voyons comment les yeux du monde entier sont braqués sur le Qatar. Nous voyons et constatons que les supporters sont heureux d’être ici et qu’ils partagent et vivent une expérience unique, l’expérience d’une vie », affirme Khalid Al Mawlawi, et de pour- suivre « Nous avons grâce à Dieu franchi toutes les difficultés ren- contrées et nous sommes sortis indemnes. La compétition se dé- roule dans une très bonne atmos- phère et tout se passe très bien. Tout le monde gardera de cette édition une expérience unique et de merveilleux souvenirs », conclut le responsable.

NAZIM BESSOL

 

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité