. ASIAN CUP : L’Arabie Saoudite éliminée mais satisfaite | Foot Afrique
Les infosQatar-Monde

ASIAN CUP : L’Arabie Saoudite éliminée mais satisfaite

Avec Agence

Le sort du choc des huitièmes de finale de la Coupe d’Asie des Nations, entre l’Arabie saoudite et la Corée du Sud, s’est décidé aux tirs au but (1-1, 2-4 TAB).

Les Saoudiens pensaient, pourtant, rallier le tour suivant en menant toujours au score, après huit minutes dans le temps additionnel, à la suite de l’ouverture du score d’Abdullah Radif au retour des vestiaires. Finalement, Cho Gue- sung a égalisé sur le gong, envoyant les deux équipes en prolongation et récompensant, d’ailleurs, les efforts offensifs sud-coréens. Après deux périodes de nouveau maîtrisées par la sélection de Lee Kang-in, qui a disputé l’intégralité de la rencontre, celle-ci a réussi à se détacher lors de la séance de tirs au but. Profitant des échecs successifs de Sami Al-Najei et d’Abdulrahman Ghareeb, Hwang Hee-chan a catapulté sa tentative dans les filets pour envoyer son pays en quarts de finale de la compétition. Le parcours du combattant continue alors pour la Corée du Sud, puisqu’elle affrontera l’Australie au prochain tour. Derrière, la tâche devrait être plus simple en tirant le vainqueur de la ren- contre entre le Tadjikistan et la Jordanie.

Le départ de Mancini, « inacceptable »
Le président de la Fédération saoudienne de football a jugé «complètement inacceptable» le départ du sélectionneur Ro- berto Mancini avant même la fin de la séance de tirs au but lors de l’élimination de son équipe, mardi, en huitièmes de finale de la Coupe d’Asie. «Le départ de l’entraîneur ( ndlr- avant la fin de la séance de tirs au but ) est complètement inacceptable et nous allons discuter avec lui pour comprendre pourquoi il a fait ça», a déclaré Yasser Al-Misehal, président de la Fédération saoudienne, au micro de SSC, le diffuseur de la compétition en Arabie saoudite. «Je croyais que c’était fini», a justifié le technicien de 59 ans après le match, alors que son équipe s’est inclinée contre la Corée du Sud (1-1 a.p, 4 t.a.b à 2).

« Il a le droit d’expliquer son point de vue »
Mancini, champion d’Europe avec l’Italie en 2021, a pris ses fonctions au mois d’août dernier et il est sous contrat jusqu’en 2027. Selon la presse, il a accepté une offre de salaire annuel de 25 millions de dollars (23 millions d’euros) pour diriger la sélection saoudienne, qui a terminé à la dernière place de son groupe, lors de la Coupe du monde 2022, après avoir battu l’Argentine, championne du monde. «Il a le droit d’expliquer son point de vue, et nous déciderons de l’action à mener», explique Yasser Al-Misehal, ajoutant: «Techniquement, nous sommes satisfaits de la prestation réalisée lors de la
Coupe d’Asie.»

AVEC AFP

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité