. ALG : Le Paradou flingue le "hurleur de Doha" | Foot Afrique
Éco/MédiaLes infos

ALG : Le Paradou flingue le « hurleur de Doha »

RS

A la suite d’une vidéo postée sur la chaîne You tube, la direction du Paradou répond à un commentateur de la chaîne qatari surnommé en Algérie  « le hurleur de Doha ». Voici le texte intégral du communiqué.

« Suite aux propos infondés et diffamatoires tenus par le commentateur Derradji Hafid dans une vidéo publiée par la chaîne YouTube7 «win-win show», où il a tenté vainement de porter atteinte à l’image du Paradou Club et de ses dirigeants, en cherchant à jeter la suspicion sur les transferts de certains joueurs du Paradou vers le championnat du Qatar, la direction du PAC tient à apporter le démenti et précisions suivants :
1- Le style emprunté par ce journaliste vise clairement à sus- citer l’amalgame sur ces transferts, mélangeant sciemment, tantôt le conditionnel et tantôt la tromperie, dans l’unique l’objectif de créer une affaire ex-nihilo.
2- En déclarant dans cette vidéo que ces trois (03) joueurs transférés sont âgés de moins de 18 ans, ce qui est totalement faux, ce prétendu professionnel a proféré un mensonge aussi odieux qu’inacceptable. Cela reflète clairement son intention de nuire en tentant d’induire en erreur l’opinion publique, sinon comment expliquer son propos alors qu’il est censé connaître les règles Fifa qui engagent aussi la Faf, et dans le cas contraire, ce serait plus grave pour ce journaleux qui avoue donc son ignorance.
3- De plus, ce sieur a aussi déclaré dans cette vidéo que les 03 joueurs transférés sont tous issus de l’académie de la FAF, ce qui est erroné et donc indigne de la part de ce soi-disant journaliste. S’il avait pris le soin de vérifier au préalable la véracité de l’information auprès du Paradou club avant de la commenter de manière pathétique. Il aurait su que seul un joueur en faisait partie, en l’occurrence Omar Mohamed Rafik, avant de rejoindre l’académie du Paradou où il a poursuivi sa formation de base. A l’instar d’autres clubs algériens, le Para- dou a recruté ce joueur, alors libre de tout engagement suite à la fermeture de l’académie de la FAF qui avait pour rappel suscité l’étonnement et la colère des parents des joueurs concernés.
4- La référence de ce commentateur à la traite humaine qui est un crime, en évoquant ces transferts, constitue une quali- fication diffamatoire dont il est le seul responsable et il devra par conséquent en assumer les conséquences. Le Paradou
Club se réserve le droit des suites légales à ce sujet.
5- Les transferts opérés par le Paradou Club vers le championnat qatari, tout comme vers d’autres championnats, se sont déroulés dans la stricte légalité et la transparence la plus totale, conformément aux règles de la FAF et de la FIFA, sinon comment expliquer leur validation par l’instance fédérale nationale qui n’y a décelé aucune anomalie ou équivoques quelconques.
6- C’est dire le caractère malsain de la démarche de ce prétendu journaliste sportif, agissant en apparence sur instigation d’un marion- nettiste caché et grisé par l’oisiveté (ou marionnettiste en chômage)
Le temps prouvera qu’en donnant l’impression dans cette vidéo de s’associer à de supposées préoccupations, ce triste individu a failli cacher qu’il est à l’origine de ces vaines et incroyables diatribes, sur fond de cabale médiatique orchestrée par ceux qui l’ont toujours instrumentalisé pour mener leurs sales besognes.

 

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité