. ALG : Le dossier Adidas empoisonne la vie de la FAF | Foot Afrique
Éco/MédiaLes infosMEDIAS

ALG : Le dossier Adidas empoisonne la vie de la FAF

NAZIM BESSOL

Le dossier de l’équipementier des Verts, et partenaire de la Fédération algérienne de football (FAF), tourne au casse-tête pour l’instance fédérale. Elle a, en fin de semaine dernière, publié un communiqué pour rappeler que le contrat entre les deux parties courait jusqu’au 31 décembre 2022. « A cet effet, l’opération de shooting-photos, réalisée par l’actuel équipementier, s’inscrit dans le cadre du contrat commercial qui lie les deux parties et ne signifie en rien une tacite reconduction, comme cela a été révélé par certains sites et repris par quelques médias.», a indiqué la FAF.

Mais le shooting en question a tourné au fiasco, puisqu’il devait se retenir initialement avec la présence d’anciennes gloires des Verts, notamment ceux de la génération 1982 et les suivantes. Au final, il a eu lieu avec trois, quatre joueurs seulement et pas les têtes d’affiche, en présence de joueuses de la sélection féminine vêtues du nouveau maillot des Verts et d’un second « bleu », destiné exclusivement à la vente et nullement à la compétition ou l’entraînement. Or, les coéquipiers de Ryiad Mahrez se sont échauffés avec ce dernier et ont joué la rencontre, face à la Guinée, avec l’ancien maillot.

Comme annoncé dans nos précédentes éditions, la FAF, qui n’avait pas envoyé le bon de commande en temps voulu, n’a pas pu disposer du nouveau maillot dans les délais. Le groupe de Djamel Belmadi a dû recycler les anciens jeux de maillot, alors qu’il était question de porter le nouveau. Selon nos informations, l’appel d’offres, lancé par la FAF le 24 août dernier, ne connaît pas un grand engouement. Aucune grande marque n’a retiré le cahier des charges, à quelques jours de la clôture du délai imparti. La FAF a bien tenté de négocier 6 mois supplémentaires afin de couvrir le CHAN- 2023 et la CAN U-17, sans résultat.

La marque aux trois bandes a fait savoir qu’elle ne répondrait pas à l’avis d’appel d’offres, lancé par la FAF.
NAZIM BESSOL

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité