. ALG : Charaf Eddine Amara dissout la DCGF (Exclusif) | Foot Afrique
AlgérieFootball algérienLes infos

ALG : Charaf Eddine Amara dissout la DCGF (Exclusif)

NAZIM BESSOL

L’ex-gestionnaire de la Fédération algérienne de football (FAF), Charaf Eddine Amara, a dissout en date du 28 mars dernier – a moins que cela soit antidaté – dans le plus grand secret la Direction de la Gestion et du Contrôle Financier (DCGF) présidée par Reda Abdouche. Une décision des plus surprenantes tant l’importance de cette structure dans la régulation et la gestion des dépenses des clubs professionnels, surtout avec le nouveau cahier des charges de la Confédération Africaine de football (CAF), pour les compétitions interclubs. Or, la DCGF est un organe statutaire et l’ex-président démissionnaire n’a pas le droit de le toucher parce qu’il contrôle le football professionnel. Et le Président intérimaire, son Bureau Fédéral, tout comme el Président de la LFP, Abdelmalek Medouar vont certainement le rendre caduc. Les observateurs se demandent s’il s’agit d’un coup tordu de Charaf Eddine Amara et ses conseillers extérieurs pour semer le desordre.

Reda Abdouche, ancien secrétaire général de la FAF et son adjoint ont été remerciés par le gestionnaire démissionnaire. Pour quel motif et quel dessein ? On croit savoir que l’ex-locataire de Dely Brahim, dans un esprit de revanche, n’a pas pardonné à Reda Abdouche, le rejet du dossier du CR Belouizdad alors  patron de la Société Madar propriétaire du club. Certains estiment que Reda Abdouche avait déjà été écarté de la Commission d’organisation du CHAN et qu’il paie à nouveau sa proximité avec un membre du Bureau Fédéral et ex-partenaire à l’USM Alger, Mouldi Aissaoui. Ce dernier a d’ailleurs eu un échange de mots très violents, ce matin au siège de la fédération. Enfin, contacté par Botola, un responsable fédéral qui regrette les agissements du PDG de Madar s’interrogeait sur l’intérêt d’une telle décision et sur son timing. Amara a-t-il décidé de mettre à genou la fédération avec de la quitter ? Dans tous les cas, a moins d’avoir décidé de s’installer auprès de sa famille à l’étranger, ses décisions sont suicidaires.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité