. ALG : 40 000€ pour un amical contre les U19 du FC Valence ! | Foot Afrique
Euro/AfriqueLes infos

ALG : 40 000€ pour un amical contre les U19 du FC Valence !

YANIS. B

Depuis le départ d’Ameur Chafik, la direction technique nationale (DTN) bat de l’aile, puisque tout le travail fait en direction des jeunes sélections est en train d’être dilapidé. Pour preuve, nos jeunes sélections sont privées des rendez-vous auxquels ils devaient prendre part pour progresser, se frotter à un autre niveau et s’évaluer. Engagées dans un premier temps aux pres- tigieux tournois de Toulon et de Montaigu, en France, des rendez-vous très relevés, nos sélections de jeunes (U23 et U15) ont dû déchanter, en raison d’un manque d’intérêt flagrant de la part de la Fédération.

Pis encore, la sélection des U18, qui prépare le tournoi de football des Jeux Méditerranéens, devait disputer un mini tournoi en Espagne (avec la Belgique, la République Tchèque, le Monténégro et l’Espagne) pour affûter ses armes, mais la réponse tardive et la légèreté avec laquelle cette participation a été prise en charge, a fait capoter ce projet. Les poulains de Mourad Slatni (notre photo) se contenteront d’un match amical contre les U19 du FC Valence et un stage qu’ils auraient pu faire en Algérie pour économiser les 40 000 euros, le coût de ce déplacement ! Les perturbations qu’ont connues les différentes sélections pour effectuer leurs stages, les difficultés de ramener les joueurs évoluant à l’étranger et l’absence de matchs de préparation, comme ce fut le cas pour les U17 dominés récemment au tournoi de l’UNAF, sont des problèmes qui s’accumulent en l’absence d’une vision et d’un véritable DTN.

Les observateurs se demandent d’ailleurs, qu’est devenu l’appel à candidatures lancé par la FAF pour le recrutement d’un DTN en remplacement d’Ameur Chafik, sommé de quitter Sidi Moussa sans préavis et surtout sans raison évidente d’échec ou autre impair. On se demande si le président démissionnaire recrutera un DTN avant de quitter ses fonctions ou pas ? Va-t-il associer le Bureau fédéral dans ce dossier ou décidera-t-il seul comme d’habitude ? La commission dont il était question sera- t-elle mise en place ou pas ? Que dira le MJS qui, selon des sources, aurait demandé à voir dans ce dossier ? Ou bien va-t-il laisser le choix à son successeur de le faire ? Autant de questions qui restent sans réponse à ce jour.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité