. CM QATAR : L’arbitrage, une affaire Italo-Suisse | Foot Afrique
Les infosMondial/CAN

CM QATAR : L’arbitrage, une affaire Italo-Suisse

AVEC FIFA

A trois mois du coup d’envoi du Mondial du Qatar, la FIFA a organisé des séminaires sur trois continents pour 129 officiels à Asuncion (CONCACAF/CONMEBOL), à Doha, (AFC/OFC/CAF), et à Madrid (UEFA), sous la direction de l’Italien Pierluigi Collina, président de la Commission des arbitres de la FIFA, mais qui est de plus en plus décrié dans le continent africain à cause de sa prise de position en faveur du Gambien Bakary Gassama (notre photo) et de l’Italo- Suisse Massimo Busacca, directeur de l’Arbitrage de la FIFA. Tous les deux ont fait de l’arbitrage mondial, une affaire Italo-Suisse grâce à leur compatriote Gianni Infantino.
Six femmes officieront pour la première fois dans une Coupe du Monde masculine dont une Rwandaise, Salima Mukansanga, qui semble avoir les faveurs de Zurich après avoir été lors de la CAN. Il s’agit des arbitres : Stéphanie Frappart (France), Salima Mukansanga (Rwanda) et Yoshimi Yamashita (Japon), ainsi que les arbitres assistantes Neuza Back (Brésil), Kathryn Nesbitt (États-Unis) et Karen Díaz (Mexique). Cette dernière espère que cela ouvrira des opportunités à davantage d’officielles de match. »Je suis très heureuse et reconnaissante à tous ceux qui m’ont donné cette chance », commente Díaz.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité