. CDC : Direction le TAS pour USMA - Berkane | Foot Afrique
AlgérieFootball algérienLes infos

CDC : Direction le TAS pour USMA – Berkane

MOHAMED MALIK

Le club chérifien a refusé d’y prendre part après avoir constaté qu’il ne pouvait enfiler son maillot floqué de la carte du Maroc avec les territoires annexés de la République arabe sahraouie démocra- tique (RASD). Le feuilleton a débuté dès l’arrivée de cette forma- tion à l’aéroport Houari-Boumediene, où les douanes algériennes avaient saisi les maillots controversés. S’ensuivra une polémique qui s’étendra jusqu’aux bureaux de la Confédération africaine de football, qui ont été déplacés au Maroc où les membres du Comex se sont donnés rendez-vous. De là, a rejeté la requête de la Fédé- ration algérienne de football au sujet de l’appel contre la décision de la Commission interclubs de la CAF du 20 avril 2024, concernant l’utilisation des maillots actuels de la RS Berkane. Dans ce courrier du jury d’appel de la CAF, il est notifié le rejet de l’appel interjeté par la FAF, confirmant la décision de la Commission interclubs de la CAF du 20 avril 2024 et que toutes les autres requêtes ou de- mandes sont rejetées.

Un délai de dix jours pour le TAS de Lausanne

Puis, conformément à l’article 48 alinéa 3 des Statuts de la CAF, cette décision est sus- ceptible, selon le jury d’appel, de recours auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) dans un délai de dix jours à compter de la notification de la décision et devra comprendre tous les documents éléments figurant au point 2 des directives émanant du TAS. De son côté, la FAF, par le biais de son secrétariat général, avait saisi le Secrétariat général de la CAF, le 14 avril 2021, au sujet de la carte géographique publiée sur le site officiel de l’instance africaine (avec une copie adressée à la FIFA) et qui n’est pas conforme aux cartes officielles de l’ONU et de l’Union Africaine (UA) où la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et non Sahara occidental (comme rapporté dans le courrier de la FAF).

Les Usmistes sur le terrain, Berkane non

Devant cette situation, il y a lieu de souligner que les arbitres de la rencontre n’ont pas pénétré sur le terrain pour constater les faits (même si la réglementation leur permet de le faire dans les vestiaires), à savoir l’absence de l’équipe visiteuse qui était présente dans les vestiaires mais qui a décidé de quitter les lieux à 20h30, alors que le coup d’envoi était prévu à 20h00. Pis encore, les officiels de l’arbitrage, instruits à partir de Rabat, ont demandé aux deux équipes de ne pas pénétrer sur le rectangle vert, chose qu’ont refusée les Usmistes. La Fédération, dont le président Walid Sadi, avait déclaré la veille que le dossier était clos, attendra donc la décision de la CAF qui ne tardera pas à tomber dans les prochaines heures, tout en recourant au TAS de Lausanne. Pour cela, la FAF s’appuyant sur tous les éléments réglementaires et juridiques, plus particulièrement les situations similaires où la réglementation de la FIFA et de la CAF interdisent toute forme d’expression politique. Et les exemples sont légion à ce sujet. A l’évidence, le bras de fer entre la FAF et la CAF est bien engagé. Selon nos informations, le successeur de Djahid Zefizef aurait annoncé la saisine du TAS, qui devrait se faire en référé, afin que l’instance arbitrale se pro- nonce sur la juste application de la règle de droit ou pas !
– MOHAMED.MALIK

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité