. ALG : Congratulations, Sir Riyad Mahrez | Foot Afrique
Euro/AfriqueLes infos

ALG : Congratulations, Sir Riyad Mahrez

NAZIM BESSOL

Sans jouer la moindre minute, le capitaine des Verts, Riyad Mahrez (32 ans) est devenu hier soir d’Istanbul (Turquie), le second algérien à soulever le trophée de la plus prestigieuse compétition inter club du monde : la Ligue des Champions de l’UEFA. Ainsi, 36 ans après Rabah Madjer, l’homme à la talonnade en finale de l’édition de 1987 face au Bayern Munich, il inscrit son nom sur les tablettes de la plus prestigieuse et irrésistible compétition des clubs de la planète football.

Une première pour lui et le club qui l’a fait grandir encore plus, Manchester City, vainqueur (1-0) de l’Inter Milan (sacré en 1964, 1965 et 2010). Après son coéquipier en sélection, le Témouchentois Saïd Benrahma vainqueur, mercredi soir, de la Conférence League avec West Ham, Riyad Mahrez rejoint les grands noms du football mondial vainqueur de la Coupe aux grandes oreilles et intègre le cercle très restreint des joueurs arabes et africains à avoir remporté ce trophée.

Hier soir, dans la douceur de la ville millénaire turc, tout au bout de l’Europe et aux portes de l’Asie, Riyad Mahrez l’enfant de Sarcelle(banlieueparisienne)devenait le29e africainetseulement le 5e joueur arabe (après RabahMadjer, Achraf Hakimi, Mohamed Salah, Hakim Ziyech) à soulever la Ligue des champions de l’UEFA. Le seul trophée qui manquait à son armoire, le plus prestigieux et le plus difficile à conquérir. La seule case à cocher dans le déroulé d’un palmarès et de distinction individuelle.

L’histoire d’amour de Riayd Mahrez « compétiteur dans l’âme » comme aime à le rappeler son sélectionneur Djamel Belmadi, et la Ligue des champions s’écrit à vitesse grand « V ». Les choses se sont très vite emballées, dès ses débuts ce fameux soir de septembre 2016, au Jan Breydelstadion de Bruges, où il est élu homme du match, pour sa première appari- tion dans cette compétition marquée par un doublé. Par la suite, les choses se font presque naturellement. Le gaucher au contrôle de balle inimitable, prend de l’ampleur et de plus en plus de place dans le dispositif des Citizen, particulièrement en Ligue des champions avec sa première finale en 2022.

Depuis hier, si des doutes ou de mauvaises langues persistent à banaliser ce joueur et ses exploits, son nom figure désormais à jamais dans le panthéon du football national ,africain et mondial. Vainqueur de la Ligue des champions, meilleur buteur algérien de cette même compétition (20 buts, contre 11 pour Rabah Madjer), meilleur passeur africain de la Premier League, il est aussi l’Africain le plus titré de ce championnat où des monuments du continent sont passés. Des titres de noblesse que la planète football sait reconnaître et que seuls les charlatans de la plus pire des espèces qui confondent pastèque et melon banalisent. Congratulations Sir Ryad Mahrez
NAZIM BESSOL

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité