. AFR : S’attaquer à Belmadi et à Cissé, c’est tourner le dos à l’Afrique ! | Foot Afrique
AfriqueLes infos

AFR : S’attaquer à Belmadi et à Cissé, c’est tourner le dos à l’Afrique !

AB. LAHOUARI

.Le sélectionneur algérien Djamel Belmadi subit de violentes attaques de certains re- présentants de pays du continent, relayés par des personnalités sportives en mal de visibilité et des journalistes qui ont leur place non pas dans un stade mais dans un zoo. Ils détournent l’attention de l’opinion sportive par la désinformation, manipulant à leur guise, les propos du sélectionneur algérien et occultent les vrais enjeux qui se cachent derrière cette sombre affaire du match Algérie-Cameroun. Les réformes dont l’Afrique a tant besoin pour rattraper le retard accumulé et sortir du sous-développement sportif. N’en déplaise, notre continent n’est pas un match à gagner ou à perdre.
Le soutien et la sympathie dont bénéficie, désormais, le sélectionneur algérien dérange. Il n’avait de cesse de dénoncerle rôle néfaste d’une partie de l’arbitrage africain et ses appels ont éveillé des consciences. Il n’est plus seul. Il a libéré la parole et obtenu, l’appui, d’un autre cham- pion d’Afrique, le modéré coach sénégalais Aliou Cissé et plusieurs techniciens locaux de renom qui ont approuvé et applaudi ses propos. Tous appellent au changement pour un développement harmonieux de notre football. Mais, les partisans du statu quo n’en veulent pas et ont peur d’une contagion dans d’autres domaines de l’activité du sport-roi et ont peur de perdre leurs privilèges. Ils refusent les réformes nécessaires, et tentent d’isoler, le leader de la contestation qu’est devenu, Djamel Belmadi, en l’accusant même de «raciste» et de «terroriste». Ridicule !
Soixante ans après la libération de l’Afrique, une régression effrayante s’est emparée de notre football, ces dernières années et réduit bien des efforts de nos anciens indomptables de la CAF, tels l’Ethiopien Tessema – qui a mis à genoux, le conservateur, président de la Fifa, Sir Stanley Rous en 1974 à Munich – le Séné- galais Wade, l’Egyptien Mourad Fahmy, le Camerounais Issa Hayatou… Des hommes qui ont mené des luttes acharnées, sur le plan international, pour donner à la maison du Caire, respect et honorabilité. Ils ont écrit en lettres d’or, l’Histoire passionnante du football de notre continent. Aujourd’hui, Belmadi et Cissé font partie de cette nouvelle génération d’indomptables, imprégnée de panafricanisme. Ils ont montré leurs compétences et l’amour qu’il porte à la terre de leurs ancêtres. Qui s’attaque à eux tourne le dos à l’Afrique !
– AB LAHOUARI

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité